FrançaisEnglishසිංහල

Voyager au Sri Lanka après le Coronavirus

Il est enfin temps de penser à revoyager !
Et plus particulièrement au Sri Lanka, mais comment voyager au Sri Lanka après le coronavirus ?

Après de nombreux revirements de situation, il semblerait que ce soit enfin le temps de la réouverture des frontières.
Jeudi 7 janvier 2021l’office du tourisme et le ministère de la santé ont officiellement diffusé les « guides lines » (les directives) nécessaires pour la relance du tourisme. Mais également les mesures sanitaires à respecter pour les professionnels du tourisme et les nouvelles directives de voyage pour les touristes souhaitant découvrir le Sri Lanka.

Mais concrètement, qu’est-ce que cela veut dire ?
Comment ces mesures vont-elles impacter votre voyage ?
On vous dit tout sur comment voyager au Sri Lanka après le Coronavirus.

 

Avant de commencer, nous tenons à préciser que ces mesures, bien qu’officielles, sont évolutives en fonction de la réalisation de celles-ci ainsi que de l’évolution de la pandémie dans le monde et au Sri Lanka.

Cet article est continuellement mis à jour depuis sa rédaction en juillet 2020 et il continuera de l’être.
La dernière mise à jour date du 12 janvier 2021

Afin de ne rien manquer sur l’évolution de la situation et des mesures mises sanitaires en place, nous vous invitons à:
– vous  abonner à la newsletter du blog
– rejoindre notre groupe facebook d’entraide entre voyageurs au Sri Lanka.
👉  Je rejoins le groupe 👈

Tout d’abord, commençons par faire un petit point sur la situation ici.
Le premier cas de Coronavirus a été déclarés vers le 10 mars 2020. Très vite, d’importantes mesures ont été prises (fermeture des écoles, des lieux de culte, des parcs nationaux, fermeture des autoroutes). Un couvre-feu permanent et total a été déclaré sur l’ensemble de l’île.

Le couvre-feu a été levé progressivement sur toute l’île en juin dernier.
La vie a repris, et à part le manque de touristes, nous vivons presque normalement. Les restaurants et hôtels sont ouverts tout comme les lieux de cultes ainsi que les parcs nationaux, zoos et jardins.
Nous vivons presque normalement car, comme dans beaucoup de pays, le port du masque est devenu obligatoire lors des déplacements. Nous devons également renseigner nos coordonnées lorsque nous sommes dans un hôtel, un restaurant ou même dans un centre commercial. La prise de température fait également partie des nouvelles mesures afin de se rendre dans un espace public.
Et puis des robinets et du savon ont été installés un peu partout.

Nous avons détaillé l’intégralité des mesures mises en place ainsi que la situation en temps et en heure dans notre article : 👉 Le coronavirus au Sri Lanka: Infos et situation

Les points clés à retenir

  • Il n’y a pas de nombre minimum de jours requis pour un séjour.
    (Légère contradiction à ce jour car une réservation de minimum 14 jours dans un hôtel certifié « Safe & Secure » est requise – voir chapitre « Demande de visa » et « Réservation des hébergements »)

  • Aucune quarantaine restrictive requise.

  • Les touristes pourront visiter jusqu’à 14 sites touristiques agréés sous une bulle nommée «bulle de bio-sécurité ».
    (bulle de bio-sécurité = itinéraire prédéfini, choisi par le ministère de la santé et l’office du tourisme).

  • Les déplacements entre régions / établissements devront être organisés par l’un des hôtels réservés ou par un agent de voyage certifié.

  • Les touristes devront séjourner dans un hôtel certifié “sûr et sécurisé” de niveau 1 pendant une durée maximale de 14 jours.

  • Lors de la demande de visa en ligne, les touristes devront payer les tests PCR (40 USD par test PCR selon le nombre de jours du séjour).
    Ils devront également, en même temps souscrire à une assurance covid-19 d’un mois, qui coûte 12 USD avec une couverture de 50.000 USD.

  • Les voyageurs devront se soumettre à un test PCR d’un laboratoire accrédité et obtenir un résultat négatif, environ 96 heures avant leur vol

     

  • MAJ du 2.02.2021, les enfants de – de 12 ans ne sont pas soumis aux tests PCR à l’arrivée.

  • Le test PCR à l’arrivée, acheté à l’avance par le client au moment de la demande de visa, devra être effectué avant l’enregistrement. Le test devra être organisé par l’hôtel avec un laboratoire du secteur privé agréé par le ministère de la santé. Les déplacements des clients doivent être limités au minimum jusqu’à ce que le résultat du test PCR à l’arrivée soit négatif.

  • Le deuxième test PCR devra être effectué 5 à 7 jours après l’arrivée du client à l’hôtel. Si le séjour dépasse 7 jours, un (troisième) test PCR supplémentaire serait effectué entre le 10e et le 14e jour d’arrivée.

  • Actuellement, aucune exception ne serait faite pour les vaccinations effectuées. Tous les protocoles de sécurité devraient être respectés, sans distinction.

  • Les transports publics ne devront pas être utilisés, même après la fin de la période initiale de 14 jours.

  • En cas de symptômes ou si l’un des tests PCR s’avère être positif, le client et les personnes exposées seront admis dans un hôpital privé agréé par le ministère de la santé. Et sur décision du médecin désigné de la région ou de l’hôtel. Le coût du traitement sera couvert par l’assurance médicale spéciale Covid-19 du patient.

Voilà pour les points clés à retenir, pour lire l’intégralité du document c’est par ici, attention doc en anglais.

Les nouvelles directives plus en détails, question par question.

Quand, qui et pendant combien de temps pourrons-nous voyager au Sri Lanka ?

A partir du 21 janvier 2021,  le Sri Lanka réouvrira ses portes aux touristes du monde entier. Sauf pour les ressortissants du Royaume-Uni. (Update du 15.01.2021).

Voyageurs solos, familles ou groupes seront autorisés à découvrir l’île de Ceylan.

Demande de visa (ETA) démarche, documents et informations à fournir

Actuellement, les ressortissants de tous les pays (sauf Royaume-Uni) ont été autorisés à entrer sur le territoire, sauf mention contraire. Les informations suivantes sont essentielles à prendre en compte avant qu’un touriste n’entame sa demande de visa :

1) Comme auparavant, tous les voyageurs devront être munis d’un visa (appelé ETA) en cours de validité.

2)  – La demande de visa (ETA) devra OBLIGATOIREMENT être effectuée en ligne à cette adresse :  http://www.eta.gov.lk/slvisa/
– Le mode d’emploi complet pour réaliser votre demande d’ETA en ligne se trouve sur le blog ici ETA et VISA mode d’emploi.

3) L’application mobile de tourisme est incorporée dans le formulaire de demande de visa en ligne ; l’application mobile est disponible à la fois sur le Play store et l’Appstore.

4) Les voyageurs sont également tenus de souscrire une assurance COVID-19 obligatoire à 12 $ (pour une couverture de 50 000 $ sur une période d’un mois), via l’application tourisme (ou lors de la réservation d’hôtel ou de l’achat de billets d’avion) lors de leur demande.

5) Nouveauté, le visa touriste est désormais valable 3 mois.

6) Tous les voyageurs sont tenus d’acheter à l’avance 2 tests PCR via l’application. Si le séjour dépasse 7 jours, le voyageur est tenu d’acheter 3 tests PCR ; selon l’avis du médecin conseil en santé publique.

7) La confirmation d’une ou des réservations dans un hôtel certifié “Safe & Secure”, pour une période maximale de 14 jours, doit également être présentée.
Attention, uniquement les hébergements enregistrés à la SLTDA (Sri Lanka Tourism Developpement Authority ) ET certifiés pourront être accrédités à recevoir des touristes. En fonction de la durée du séjour, tous les hébergements en seront pas autorisés.
Hébergements certifiés = hébergements aptes à suivre les protocoles complets contre le Covid-19. Ces hébergements sont équipés en conséquence.
NB : A notre connaissance, la liste complète des hébergements n’est pas encore communiquée. En effet, beaucoup d’établissements sont en train de faire les démarches.
Une fois la liste complète, elle sera publiée sur le site du tourisme et le lien sera ajouté à l’article.

 

8) Les voyageurs sont tenus de transmettre l’intégralité des informations concernant leur voyage (itinéraire complet, visites prévues et noms des hôtels).

9) Lors de la délivrance d’un visa, les informations concernant le voyageur seront transmises au médecin hygiéniste de la région et seront mises à jour en conséquence jusqu’à l’arrivée à l’hôtel concerné.

Pour les arrivées de l'étranger

  • Les touristes peuvent arriver par des vols charter, des vols réguliers ou des jets privés, aux aéroports de Bandaranaike et de Mattala.
  • Le nombre de touristes autorisés sera décidé en accord avec la capacité d’essais des laboratoires privés et déterminé conjointement par les ministères de la santé et du tourisme.
  • Les personnes ayant la double nationalité, les conjoints de ressortissants étrangers et les passagers commerciaux titulaires d’un passeport étranger sont autorisés, à condition de respecter les présentes lignes directrices et protocoles en vigueur.
  • Ce document de référence n’est pas applicable aux visas d’affaires (business visas).

Préparation avant le vol

La checklist ci-dessous est de la plus haute importance pour chaque passager avant qu’il ne monte à bord de son vol. Assurez-vous bien que les exigences ont été clairement communiquées et respectées avant le départ :

  • Les voyageurs devront se soumettre à un test PCR dans un laboratoire accrédité et obtenir un résultat négatif, environ 96 heures avant leur vol.
  • La couverture d’assurance COVID-19 sera achetée pendant la procédure d’obtention du visa pour une valeur d’au moins 50 000 $ pour 1 mois.
  • Un formulaire de déclaration de santé (HDF) devra également être soumis avant l’embarquement, à bord du vol ou à l’arrivée.

La réservation des hébergements

La présentation d’une preuve de réservation d’hôtel est une exigence essentielle dans la procédure actuelle de demande de visa. C’est une des nouvelles directives pour voyager au Sri Lanka après le coronavirus.
Vous trouverez ci-dessous les facteurs à prendre en compte lors du choix des hébergements. Les voyageurs doivent réserver leur séjour dans un hôtel de niveau 1 “Safe & Secure” pour leur protection.
« Safe & Secure » est un certificat délivré aux hôtels en conformité avec les protocoles sanitaires COVID-19 et les directives opérationnelles du tourisme :

  • Toutes les réservations devront être effectuées auprès d’un hôtel certifié “Safe & Secure” de niveau 1 pour la période initiale de 14 jours maximum et ces réservations se feront via une application dédiée.

  • Les touristes sont autorisés à rester un nombre de jours illimité, sans exigence minimale, à condition qu’ils poursuivent leur séjour dans un hôtel certifié “Safe & Secure” (réservé à l’avance) pendant 14 jours.

  • Pendant la période initiale de 14 jours, les voyageurs pourront choisir de continuer à séjourner dans l’hôtel actuel ou dans tout autre hôtel certifié “Safe & Secure” de niveau 1 (voyageant sous une bulle de bio-sécurité).
    A condition bien sur que le test PCR à l’arrivée soit négatif.

  • L’utilisation d’espaces communs tels que le spa et la piscine pourra être autorisée. Attention sous réserve du strict respect des conditions générales en matière de santé, y compris la distanciation sociale.

  • Les clients de l’hôtel ne seront pas autorisés à rencontrer les habitants de la région ni à participer à des activités qui les encouragent. En particulier pendant les 14 premiers jours de séjour.

  • Les touristes ne seront pas autorisés à sortir de l’hôtel pendant la première période de 14 jours. Excepté, bien sûr, pour les sites touristiques approuvés par le gouvernement et par les nouvelles guidlines.

Après un séjour initial de 14 jours dans un hôtel certifié “Safe & Secure” de niveau 1, les touristes seront alors autorisés à quitter leur logement et à interagir avec la communauté.

Visite des sites touristiques

Autre nouvelle directive pour voyager au Sri Lanka après le coronavirus, c’est de voyager dans cette « bulle » de bio-sécurité. Pour rappel, seuls 14 sites sont pour l’instant autorisés aux touristes. Voici quelques informations complémentaires.

  • Les sites autorisés et compris dans la bulle de bio-sécurité seront soumis à des dispositions particulières avec des plages horaires spécifiques allouées aux touristes.

  • Les arrêts pour les repas, les pauses toilettes ou tout autre arrêt, devront être indiqués dans l’itinéraire que vous aurez transmis aux autorités.
    Les pauses devront être respectées en accord avec les mesures sanitaires locales des zones spécifiques dans lesquelles ces arrêts sont prévus.

  • L’itinéraire devra être partagé au préalable avec l’autorité sanitaire locale du site touristique et les agences gérant le site, par l’intermédiaire de l’office du tourisme.

  • Les créneaux horaires attribués aux touristes seront clairement publiés sur le site web de l’office du tourisme. Minimisant ainsi le risque d’interaction avec la population locale.

Voyager au Sri Lanka après le coronavirus : En conclusion

Pour terminer cet article, voyager au Sri Lanka après le coronavirus ne va pas être chose facile pour l’instant.
Disons que ces règles laissent peu de place à l’interprétation et pour les voyageurs désirant sortir des sentiers battus.
Il y a fort à parier que les règles vont encore changer.
Comme d’habitude nous mettrons cet article à jour.

Vous avez aimé cet article ?

N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux 🥰

Vous pouvez également aimer notre page Facebook, nous suivre sur Instagram et échanger avec d’autres voyageurs sur le groupe facebook du blog.

Vous pouvez aussi vous abonner au blog en cliquant sur le bouton juste en dessous afin d’être averti(e) dès qu’un nouvel article sera publié !

Merci pour votre soutien 

Commentaires:

  • 16 janvier 2021

    Merci pour toutes ces informations! Pour moi, c’est beaucoup trop de galères: on ne part pas au Sri Lanka tout le temps, je n’ai pas envie d’être à ce point limitée dans ce que je peux faire, la durée de mon voyage… j’attendrais donc des jours meilleurs en espérant qu’après la vaccination tout ça s’assouplira…

    Répondre
  • Berges Marion

    26 janvier 2021

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour toutes ces informations. Nous prévoyions de venir en mai / juin, mais nous espérons que ce sera assoupli d’ici là car voyager dans ces conditions n’ a pas beaucoup d’intérêt pour nous. On croise les doigts! Merci et bonne chance dans votre nouvelle aventure!

    Répondre

Poster un commentaire

AUTRES ARTICLES:
Abonnez
vous

Ne manquez plus les dernières actualités du Sri Lanka et du blog Un Passeport en Cavale et soyez avertis dès la publication d’un nouvel article. Vous pourrez-vous désabonner à tout moment.

* Pas de spams, c’est promis 😉