FrançaisEnglishසිංහල

Première année d’expatriés au Sri Lanka: Bilan

Honnêtement, je ne me rends pas compte que nous sommes partis depuis une année déjà ! Et que le moment est venu de partager avec vous, le bilan de notre première année d’expatriés au Sri Lanka 🥰

Est-ce que vous vous rendez compte que cela fait déjà une année que nous avons tout quitté pour se lancer dans l’aventure de notre vie ? Clairement, moi non !
Je me souviendrai toute ma vie de cette journée de janvier 2019. J’ai l’impression que c’était hier… C’était à la fois la plus belle journée de notre vie, car nous allions réaliser notre rêve ! Mais c’était également la plus difficile, nous partions sans savoir ce qui nous attendait, sans savoir quand nous allions revenir, ni revoir nos proches.
L’ascenseur émotionnel était à son comble et ne serait-ce qu’en écrivant ces lignes, je revis chaque instant de cette journée.

Nous étions partis chacun de notre côté à l’aéroport. Fab avec sa maman et moi avec la mienne afin de profiter au maximum des derniers instants avec nos mamounettes.
Je me souviendrai toujours comment nous nous efforcions de rester forts, à quel point nous avons retenu nos larmes (enfin surtout moi 😅 ) et surtout combien de temps.
Un an déjà, que le temps passe vite !
Il est grand temps de partager avec vous le bilan de notre première année d’expatriés au Sri Lanka.

Grow up !

La première chose qui me vient à l’esprit lorsque je fais le bilan de notre première année d’expatriés au Sri Lanka, c’est de constater à quel point nous avons grandi.
Et ce sur tous les plans, à tous les niveaux.
En tout premier, j’ai enfin réussi à couper le cordon avec ma chère maman.
Vivre à 8 000 km de nos proches, nous a appris à être plus indépendants, à nous détacher d’eux (enfin surtout moi, Clème, bien que je passe toujours 3 heures par jour au tel avec ma maman !) 😅
Mais, quand on sait que j’ai travaillé avec ma mère durant 10 ans, on ne peut que souligner mes progrès.

Ensuite, nous avons énormément appris sur nous-mêmes, sur ce qui était vraiment important dans la vie. Nous avons revu nos priorités. Vivre dans un pays où le salaire moyen est de 150 €,  oblige à penser différemment et à se questionner sur son mode de vie.

La patience

Fabien, lui a appris à devenir patient, très patient !

Il faut savoir qu’au Sri Lanka, rien n’est grave et que tout prend du temps, beaucoup de temps. Ici, s’énerver est une preuve de faiblesse. Donc, on reste calmes le plus possible, et ce, même quand la blanchisserie vous apprend qu’elle a renversé du café sur vos draps… Ou pire encore lorsqu’elle vous apprend avoir perdu tous vos ensembles de linges de lits… Bon, j’exagère, j’avoue que ce jour-là Fabien n’a pas pu se contenir 😓

Travailler au Sri Lanka est quelque chose d’extrêmement difficile, tous les expats vous le confirmeront. Le mode de vie est différent, les priorités également et les attentes ne sont pas les mêmes, rendant les échanges compliqués.
Il est également très difficile de compter sur quelqu’un et de trouver du personnel fiable.
Il faut s’attendre par exemple, à ce que la femme de ménage ne vienne pas travailler, car le chien du frère de la voisine de son oncle est mort…

Autant de situations cocasses qui font sourire, mais qui sont pesantes dans le quotidien. Malheureusement, il n’y a pas grand-chose à faire, à part apprendre à vivre avec et à toujours prévoir des délais de retard.

Avec Philippe, notre tout premier guest dans notre maison d'hôtes
Avec Camille et Thomas, les blogueurs de Léon le daron

Première année d'expatriés au Sri Lanka: Consommer moins pour consommer mieux

Consommer différement

Nous avons également appris à consommer différemment et à nous détacher de tout ce qui est inutile.
Comme acheter le dernier téléphone, la dernière télévision ou encore les dernières baskets à la mode. Nous n’avons pas non plus de voiture, à quoi nous servirait-elle ? Payer une assurance, des taxes, polluer … Il est préférable de se déplacer en tuk-tuk. Grâce à PickMe (le ubber local), nous soutenons l’économie locale en faisant travailler quelqu’un et, en plus, les courses ne sont pas très chères.
C’est simple notre nouveau mot d’ordre est de ne consommer que ce dont nous avons réellement besoin.

Une alimentation bio et ou raisonnée

En Suisse, nous faisions déjà très attention à la provenance de nos aliments. Nous avions pour habitude d’éviter au maximum les grandes surfaces et de privilégier les petits producteurs. En tous cas, en ce qui concernait le fromages, les fruits, les légumes et la viande.
Malgré ces efforts, en arrivant au Sri Lanka, nous nous sommes rendu compte que lorsque l’on vivait en France, nous consommions beaucoup de plats ou d’aliments préparés.
Aujourd’hui, les choses ont considérablement changé !
Nous faisons tout nous-mêmes, comme nos pâtes à tartes ou les confitures que nous servons dans notre guest house à Kandy.

Prochain objectif : Apprendre à faire du pain.

Au Sri Lanka, nous achetons nos fruits et légumes dans une coopérative de Kandy qui est certifiée Bio (certification Suisse). Les produits secs proviennent du Good Market, un magasin de Colombo qui ne vend que des produits issus de l’agriculture biologique et ou du commerce équitable.


Aujourd’hui, nous sommes assez fiers de pouvoir dire que notre alimentation est à 85% bio et/ou raisonnée .

En route vers le zéro déchet !

Nous vous avons déjà parlé à plusieurs reprises sur le blog de notre démarche zéro déchet.
Cette démarche a commencé avec la rencontre d’Armelle, une expatriée qui fabrique ses propres cosmétiques, les produits  Ceylan Vie qui sont d’ailleurs disponibles sur la boutique du blog.

Grâce à elle, notre salle de bains ne contient que très peu de déchets.
Habitant dans un pays où les déchets sont omniprésents, nous avons voulu aller plus loin dans cette démarche.
Aujourd’hui, nous avons quasiment banni le plastique à usage unique de la maison. Nous avons, par exemple,  des pailles en inox, nous servons l’eau dans des bouteilles en verre.
Nous sommes également en train de tester des charlottes pour saladier.
Les tupperwares ont remplacé le film étirable et nous attendons de tester le papier essuie tout lavable.
Nous sommes également passés à la lessive bio, faite à base de bicarbonate et d’huiles essentielles.
Enfin, nous récupérons systématiquement l’eau qui nous sert à laver nos légumes, sa seconde vie consiste à arroser le jardin.

Avec Laurence et Xavier, des amoureux du Sri Lanka.

Bilan de notre première année d’expatriés au Sri Lanka.
Et le bilan professionnel alors ?

Honnêtement, créer notre maison d’hôtes n’a pas été de tout repos.
Si l’administration française ne nous facilite pas la vie, je vous assure que, comparé au Sri Lanka, c’est du pain béni.
Il a fallu relever de nombreux défis pour ouvrir notre guest house.
Bien entendu, les choses ont été très compliquées car nous voulions faire les choses correctement et surtout dans la légalité.

Nous avons finalement réussi et nous en sommes fiers !

Notre maison d’hôtes n’a pas encore un an, et pourtant, pour une première année, nous avons cartonné !
Nous avons pourtant eu les attentats en avril 2019, qui, il faut le dire, ont sacrément impacté le tourisme sur l’île. Les touristes sont revenus petit -à-petit pour notre plus grand plaisir.

Aujourd’hui, de nombreux autres projets sont en route et nous avons vraiment hâte de vous en parler.
Update 2021 : Nous avons déménagé en novembre 2020. La maison d’hôtes a fermé ses portes, mais c’est dans une toute nouvelle guest house à Kandy que nous vous recevrons.
N’hésitez pas à jeter un oeil à au site internet de notre guest house en cliquant ici.

Avec Hasna, Emilie et Chloé qui ont voyagé avec notre agence Green Walk Tours
Avec Célia et Barbara qui ont séjourné dans notre guest house

Bilan de notre première année d’expatriés au Sri Lanka. Et le blog alors ?

N’oublions pas le blog ! Lui aussi a vécu une année riche en émotions 😍 !

Chaque mois, le taux de fréquentation ne cesse d’augmenter, nous gagnons toujours plus en visibilité et ça c’est grâce à vous !
Cette visibilité nous permet de nous ouvrir vers de nouveaux projets perso et pros, que nous sommes pressés de vous dévoiler.

Vous êtes également de plus en plus nombreux à suivre nos aventures sur notre compte instagram et à nous demander conseil.
Que ce soit sur le quotidien d’expatriés au Sri Lanka ou parce que, vous aussi, vous souhaitez découvrir le pays.

Enfin et c’est le plus beau.
Vous êtes très nombreux à nous avoir rendu visite et quel bonheur de vous avoir rencontrés !

Le blog, c’est avant tout une aventure humaine, notre aventure !
Et vous rencontrer a été extraordinaire !

Nous nous souvenons de chacun d’entre vous !
De nos chasses aux cafards dans les rues de Kandy, de nos city tour avec vous, de nos retrouvailles à Sigiriya, de nos repas endiablés, nos apéros à n’en plus finir, de nos randonnées dans les environs de Kandy ou encore de nos parties de foot et de Uno.

A vous toutes et tous, MERCI ❤️  !
Merci d’être venus, merci de nous suivre au quotidien, merci de nous encourager sans cesse.

Et enfin merci pour les chocolats, saucissons, pots de pâte à tartiner et fromages que vous nous avez ramenés… Grâce à vous, nous avons retrouvé un peu de notre France et de notre Suisse.

Vous avez aimé cet article ?

N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux 🥰

Vous pouvez également aimer notre page Facebook, nous suivre sur Instagram et échanger avec d’autres voyageurs sur le groupe facebook du blog.

Vous pouvez aussi vous abonner au blog en cliquant sur le bouton juste en dessous afin d’être averti(e) dès qu’un nouvel article sera publié !

Merci pour votre soutien 

Commentaires:

  • MIGNOT

    4 avril 2020

    Bonjour,
    Merci pour ce compte rendu et votre blog qui nous a été fort utile durant notre voyage.
    Nous ne sommes pas passés par Kandy cette année puisque nous avons fait le tour du Sri Lanka en suivant les côtes et donc nous n’avons pas eu l’occasion de faire votre connaissance.

    Mais grâce à vous et vos conseils, nous avons rencontré Lisa à Polhena, Priscilla à Tissa, Anna à Nilaveli et ce fut de belles rencontres.
    Nous aimons beaucoup ce pays et ses habitants, c’était notre deuxième voyage, et nous y reviendrons certainement.
    Je vous souhaite une belle réussite dans vos projets et j’espère que bientôt vous pourrez accueillir de nouveaux touristes…..
    Prenez bien soin de vous.
    Cordialement.
    Anne-Marie Mignot

    Répondre

Poster un commentaire

AUTRES ARTICLES:
Abonnez
vous

Ne manquez plus les dernières actualités du Sri Lanka et du blog Un Passeport en Cavale et soyez avertis dès la publication d’un nouvel article. Vous pourrez-vous désabonner à tout moment.

* Pas de spams, c’est promis 😉