Expatriation au Laos, notre premier nouvel an

Nouveau chapitre : Notre expatriation au Laos

Début avril 2024, nous vous avons annoncé sur notre compte instagram, que nous déménagions. Après 5 années passées au Sri Lanka, nous avons décidé de partir vers de nouveaux horizons. Une nouvelle expatriation au Laos cette fois.

Cette grande annonce a suscité de nombreuses interrogations. Pourquoi déménage-t-on ? Que s’est-il passé ? Pourquoi quitter le Sri Lanka ? Pourquoi s’installer au Laos ? Qu’allons-nous y faire ?
Dans cet article, nous allons répondre à toutes vos questions.

Notre dernière photo au Sri Lanka avant notre expatriation au Laos
table des matières

S’expatrier au Sri Lanka :

En 2018, lorsque nous avons pris la décision de partir en expatriation en Asie du Sud-Est, nous n’étions sûrs de rien. Cette grande aventure inédite nous plongeait dans l’inconnu. Qu’allait-il se passer ? Était-ce une histoire de quelques mois, de plusieurs années ?
Nous n’avions pas les réponses à ces questions. La seule chose dont nous étions certains, c’est que nous ne voulions pas vivre indéfiniment dans un seul et même pays.

Notre expatriation au Sri Lanka : Des hauts et des bas

Ces 5 années sur l’île de Ceylan ont été rythmées par des « évènements » assez inattendus.

En avril 2019 soit 3 mois après notre installation, le pays a été la cible d’une série d’attentats en pleine messe de Pâques. L’île s’est vidée des touristes et nous avons dû apprendre à vivre aux rythmes des couvre-feux.

Quelques mois plus tard, début mars 2020, c’est la pandémie de Covid-19 qui faisait son apparition sur l’île. Nouvelles épreuves.
 Si nous commencions à plutôt bien conjuguer le fait de vivre avec des couvre-feux, c’est désormais le manque de denrées premières qu’il a fallu manager. Et là, c’était une autre histoire. Les magasins étaient, pour la plupart d’entre eux, fermés et ceux ouverts n’étaient pas réapprovisionnés.

Les conséquences de la pandémie ont été terribles pour de nombreux pays. Mais, au Sri Lanka, le manque de devises étrangères lié à l’absence des touristes, conjugués avec une gestion catastrophique du pays, ont conduit l’île de Ceylan dans le précipice.

Début 2022, le gouvernement ne pouvait plus importer d’essence ni d’électricité. Pendant mois, les stations-services étaient ravitaillées au compte-goutte. Les locaux attendaient plusieurs jours dans leur voiture pour espérer avoir un peu d’essence. Les coupures d’électricité elles, sont devenus plus régulières, jusqu’à atteindre les 12h00 par jour.
Les magasins, en dehors de la capitale, étaient très peu approvisionnés. Et même si nous n’avons jamais manqué de nourriture, les produits de base étaient rationnés et souvent indisponibles.
Les touristes ont déserté le pays… une fois de plus et le peuple a commencé à exprimer sa colère jusqu’à entraîner la chute du gouvernement.

Vivre du tourisme – des décisions s’imposent

Eté 2022, le gouvernement sri lankais faisait face à une situation politique et économique de plus en plus instable. Je ne reviendrai pas sur l’épisode du président qui s’est enfuit en hélicoptère…

Devant cette situation inédite et après plusieurs années compliquées pour le tourisme, nous avons pris la décision d’entreprendre un tour d’Asie.
Le but de ce projet était de découvrir de nouveaux pays et de pouvoir les ajouter au catalogue de notre agence de voyages Green Walk Tours.
C’est ainsi que début 2023, nous sommes partis en voyage long terme.

Notre expatriation au Laos

Notre tour d’Asie a commencé au Laos. Une destination qui nous était complètement inconnue et pourtant qui nous a marqués tant par son authenticité que par sa douceur de vivre.

Après avoir passé plusieurs semaines à visiter le pays en long en large et en travers et un coup de cœur confirmé, nous sommes retournés à Vientiane, la capitale laotienne afin d’en découvrir davantage sur cette ville.

Pendant plusieurs mois, nous avons arpenté les routes d’Asie, sans jamais oublier Vientiane. C’est pourquoi à l’été 2023 nous y sommes revenus. Encore. Mais cette fois, le but était différent, notre décision était prise, on s’installait ici. Notre expatriation au Laos allait commencer !
Prochaine étape : Apprendre le laotien afin de s’intégrer plus facilement… Affaire à suivre.

Une décision stratégique

Avoir un coup de cœur pour un pays ne suffit pas (selon nous) à se décider d’y faire sa vie. Nous avons donc enquêté sur la qualité de vie ici, sur les infrastructures, les démarches administratives etc.

Le choix de s’installer à Vientiane a également été motivé par la proximité avec les autres pays d’Asie. N’oublions pas que notre objectif premier est de développer notre agence de voyages et de proposer de nouvelles destinations.
En étant au Laos, nous nous rapprochons donc géographiquement du Vietnam et du Cambodge. La proximité avec la Thaïlande et notamment Bangkok (qui est un hub) va nous permettre de rejoindre le Japon, la Corée du Sud et l’Indonésie beaucoup plus facilement.
Toutes ces destinations seront proposées par notre agence, il était donc impératif de fluidifier notre travail.

Une décision gastronomique

Inutile de vous mentir ! Un autre point important qui a pesé dans la balance dans notre choix d’expatriation au Laos, c’est la nourriture !
Bien qu’étant une petite capitale, Vientiane est considérée pour beaucoup comme une capitale gastronomique en devenir.
La ville est en plein boum et ne cesse de se développer. Chaque quartier a sa spécialité, chinois, indien, coréen, français !
Vientiane regorge de restaurants et de street food. On compte pas moins de 3 night markets dans la ville.
Cerise sur le gâteau, le Laos est un ancien protectorat français et la culture française est omniprésente. Boulangeries et restaurants français ont envahi les rues de la ville.
A nous les petits plaisirs simples, les goûters et les petits déj bien de chez nous.

Pour certains, ce dernier point peut paraître dérisoire mais croyez-mois, après 5 ans dans une ville où le seul restaurant continental est « pizza hut », s’extasier devant autant de restaurants est un plaisir absolu.
N’oubliez pas qu’être en vacances et vivre dans un pays sont deux choses différentes. Je ne connais aucun expatrié qui mange du rice and curry (plat traditionnel sri lankais) matin, midi et soir, tous les jours de l’année comme le font les sri lankais.

Un temple à Vientiane
Expatriation au Laos et découverte de la culture locale
On teste les transports locaux, la base de l'expatriation au Laos

Notre expatriation au Laos : Une question de timming

La question de l’expatriation au Laos est également une question de timming.

Le moment de changer

Ces dernières années, nous avons vu un véritable changement de comportement chez les sri lankais. La crise économique et la pandémie y sont pour quelque chose. La vie augmente, les salaires diminuent et les conditions de vie se sont dégradées. Et ça se ressent.
Plus d’agressivité et d’animosité envers les étrangers, mais également plus d’arnaques, de coups bas et de malhonnêteté rendent les choses difficiles et compliquées. Si travailler au Sri Lanka devient un véritable parcours du combattant jonché d’obstacles y voyager ne pose aucun problème

Une équipe de professionnels

Ces 5 années au Sri Lanka, nous ont permis de créer au sein de notre agence de voyages une équipe de professionnels attentifs, expérimentés et surtout amoureux de leur pays.

Habitués à surmonter ces obstacles et à gérer tous types de situation, notre équipe sur place peut prendre le relais. Nous leur faisons entièrement confiance.
Evidemment, même à plusieurs centaines de kilomètres, nous continuons d’élaborer les itinéraires de nos voyageurs. C’est également toujours nous qui échangeons avec nos voyageurs.
S’entourer d’une équipe fiable solide et solidaire afin de déléguer était une priorité tout comme celle de continuer à maintenir un service de qualité et un lien privilégié avec nos voyageurs.

Le Sri Lanka : La fin d’une histoire ?

Vivre au Laos est une décision personnelle mais vous allez voir que le Sri Lanka continue et continuera d’occuper une place importante dans nos vies. Ce n’est donc pas la fin d’une histoire.
C’était d’ailleurs l’une des principales interrogations que vous aviez lors de notre « questions /  réponses » sur notre compte instagram. C’est donc naturellement et sans langue de bois que nous allons y répondre.

Nos ambitions professionnelles et nos choix personnels ont évolué, mais notre amour pour ce pays reste intact.

Notre agence de voyages est basée au Sri Lanka et notre associé sri lankais est sur place. De plus, nous avons tissé de véritables liens avec des personnes sur place. Il est inimaginable pour nous de ne plus retourner sur l’île de Ceylan. Nous avons décidé de ne plus y vivre, nous avons cependant pris la décision d’y retourner chaque année entre les mois de janvier et de mars.
Durant cette période, nous mettrons un point d’honneur à rencontrer nos partenaires locaux, à développer de nouvelles expériences et activités. Mais également à dénicher de nouveaux endroits à faire découvrir à nos voyageurs.
Vous vous en doutez, vous faire découvrir la ville de Kandy comme nous le faisons depuis 5 ans restera une de nos priorités.

Vous l’aurez compris, le Sri Lanka, pour nous, c’est loin d’être terminé, bien au contraire. Nous allons continuer de publier de nouveaux articles sur le Sri Lanka et de vous partager notre amour du pays afin de vous aider à bien préparer votre voyage. Notre groupe facebook d’entraide entre voyageurs grandit de jour en jour. Fab et moi, associés à une communauté bienveillante, travaillons d’arrache-pied pour créer un forum unique sur le Sri Lanka.

Nos newsletters mensuelles sont, elles aussi, toujours d’actualité. Le seul petit changement sera que dorénavant nous parlons également d’autres destinations en Asie et de notre expatriation au Laos.

Evidemment, nous allons continuer, comme nous le faisons depuis plus de 5 ans, à vous partager cette drôle de vie à l’autre bout du monde. Nous allons mettre un point d’honneur à vous faire découvrir ce pays et la culture laotienne.

Nous avons hâte de partager tout ça avec vous !

Expatriation au Laos : FAQ

Comment s'expatrier au Laos ?

Comme pour toute expatriation, le plus difficile c’est de trouver du travail. Une fois le travail trouvé, vous pourrez alors entamer les formalités administratives pour vous expatrier au Laos.

Quel est le coût de la vie au Laos ?

Si nous devons comparer avec le Sri Lanka, le coût de la vie est nettement moins élevé. La nourriture ne coûte pas grand-chose tout comme l’essence. Comptez entre 2.50 et 6 € le repas par personne. Evidemment cette fourchette est large car tout dépend des villes et du type de restaurants.
Les logements (du moins à Vientiane) sont assez élevés. Nous sommes dans une capitale qui compte de nombreuses ambassades et ONG. Cela impacte directement les loyers. Pour un studio comptez 400 / 500 € par mois. Pour une villa avec piscine les tarifs grimpent vite. On atteint facilement les 2 000 € par mois.

Quelles sont les meilleures villes pour vivre au Laos ?

Malheureusement je ne peux pas répondre à cette question. C’est beaucoup trop subjectif. Quels sont vos critères ? Que recherchez-vous ? Avez-vous des enfants ?
Autant de questions qui demandent une réflexion poussée et réfléchie. Le plus important selon moi est de trouver un endroit dans lequel vous vous sentirez bien. Qui aura toutes les commodités dont vous avez besoin. Et surtout, qui vous permettra de vivre pleinement cette expatriation au Laos.

Vous avez aimé cet article ?

N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux 🥰

Vous pouvez également aimer notre page Facebook, nous suivre sur Instagram et échanger avec d’autres voyageurs sur le groupe facebook du blog.

Un voyage de prévu prochainement ? on vous recommande sans hésitation GObyAVA et leurs couvertures très complètes !

Vous pouvez aussi vous abonner au blog en cliquant sur le bouton juste en dessous afin d’être averti(e) dès qu’un nouvel article sera publié !

Merci pour votre soutien 

Commentaires:

  • Bordasim

    10 mai 2024

    On vous souhaite le meilleur au Laos, l’un de nos coups de coeur en Asie du sud-est (voyage d’1 an en Asie du sud-est dont 2 mois au inoubliables au Laos) : accueil et gentillesse des locaux, philosophie de vie : lls n’ont pas grand chose, mais avoir un toit, de quoi se nourrir et école pour les enfants leur suffisent pour être heureux et ils savent profiter d’une vie simple en famille. Beaucoup d’occidentaux devraient en prendre de la graine…. Nourriture effectivement excellente et beaucoup de coins hors des sentiers battus, avec des rencontres authentiques (je pense notamment aux ethnies du nord (les Akhas….). Bon vent à vous, on va continuer à vous suivre !!! Raph et Christophe

    Répondre
    • Fabien

      17 mai 2024

      Merci beaucoup pour cet adorable commentaire 🙂
      On se sent tellement bien au Laos et quel beau pays effectivement. Le Sri Lanka était une belle expérience également, la nature et la biodiversité est ce qui manque un peu par ici en comparaison ! Mais nous avons gagné en douceur de vie … 😉
      A bientôt

      Répondre
Poster un commentaire

AUTRES ARTICLES:
Abonnez
vous

Ne manquez plus les dernières actualités du Sri Lanka et du blog Un Passeport en Cavale et soyez avertis dès la publication d’un nouvel article. Vous pourrez-vous désabonner à tout moment.

* Pas de spams, c’est promis 😉